Imprimer

Déc­la­ra­tion préal­able de la CFDT

Une fois de plus la CFDT vous alerte sur la las­si­tude des agents forte­ment mobil­isés depuis le début de la crise : injonc­tions con­tra­dic­toires (« vous devez fixer des pri­or­ités, vous devez traiter l’ensemble des deman­des »), réponses tar­dives des hiérar­chies con­duisant les agents à traiter les dossiers dans l’urgence alors qu’ils étaient dans les délais, appli­ca­tions qui « plantent » sans pos­si­bil­ité de dépan­nage de prox­im­ité, réseau sur­chargé con­duisant à l’impossibilité d’émettre ou de recevoir des mails, impos­si­bil­ité de récupéra­tion des heures sup­plé­men­taires non payées faute d’agents en nom­bre suff­isant, usagers à la peine sur les PAN, ser­vices civiques en lieu et place de tit­u­laires, inca­pac­ité à réor­gan­iser les espaces de tra­vail ou les salles de réu­nion faute d’agent tech­nique en nom­bre suff­isant, retard à l’allumage sur l’harmonisation des par­tic­i­pa­tions pour les frais de repas, pub­lic de plus en plus agres­sif, con­tractuels non payés dans les délais et nous pour­rions con­tin­uer ainsi la litanie des dif­fi­cultés aux­quelles sont con­fron­tés les agents tous les jours dans l’exercice de leurs missions… !

La CFDT vous alerte égale­ment sur les dif­fi­cultés tou­jours crois­santes ren­con­trées par les col­lègues des SGCD qui sont tou­jours dans l’attente d’harmonisation des appli­ca­tions et des procé­dures et qui sont empêchés – faute d’en dis­poser — de faire leur tra­vail nor­male­ment mal­gré leurs nom­breux efforts et leur engage­ment sans faille ; dif­fi­cultés con­statées aussi par les agents util­isa­teurs de ce ser­vice qui peinent à avoir des réponses faute de pou­voir iden­ti­fier un inter­locu­teur : la CFDT vous demande à nou­veau que les per­son­nels des pré­fec­tures puis­sent dis­poser d’un référent RH de prox­im­ité comme leurs col­lègues des DDI.

Pour la CFDT il est plus que temps que les agents soient enten­dus et soient recon­nus pour ce qu’ils sont : des acteurs incon­tourn­ables sans qui le ser­vice pub­lic ne pour­rait être rendu qu’ils soient affec­tés dans un SIDPC, dans un SGCD, au ser­vices des étrangers ou des élec­tions, au con­trôle de légal­ité ou au cab­i­net et qu’ils soient agents admin­is­trat­ifs ou tech­niques et quelle que soit la caté­gorie à laque­lle ils appar­ti­en­nent : la CFDT vous demande que la part CIA des agents soit revue à la hausse et que les bud­gets dédiés soient revus à la hausse.

La CFDT vous remer­cie de votre atten­tion et vous prie d’annexer la présente déc­la­ra­tion préal­able au PV de cette réunion.