Porte-voix blanc-petit gif

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS


Ren­con­tre avec l’ex-nouveau Min­istre de l’Intérieur

Paris, le 31 mai 2022

Il ne vous a pas échappé que notre nou­veau Min­istre de l’Intérieur ressem­ble quand même beau­coup à l’ancien. En place depuis juil­let 2020, il a été recon­duit en récupérant dans le nou­veau gou­verne­ment le porte­feuille lié au droit d’asile et à l’intégration des étrangers.

Ce mardi 31 mai 2022, il a souhaité recevoir toutes les com­posantes du min­istère. Ayant mis sur les rails le pro­jet de loi d’orientation et de pro­gram­ma­tion qui prévoit les grandes lignes de la stratégie du min­istère de l’Intérieur (sécu­rité incluse), pour les cinq années à venir, il compte bien pou­voir con­tin­uer à porter ce projet.

La CFDT a rap­pelé les avancées obtenues dans le cadre du pro­to­cole ; l’Indemnité pour Sujé­tions Spé­ciales (ISS) et les mesures pour les per­son­nels admin­is­trat­ifs, tech­niques et spé­cial­isés (PATS) déjà évo­quées dans nos précé­dents tracts.

La CFDT a égale­ment attiré l’attention urgente à avoir sur les plus petits salaires des agents tit­u­laires et con­tractuels qui sont régulière­ment rat­trapés par la hausse du SMIC.

Le dégel du point d’indice annoncé, l’inflation qui mine les bud­gets (7 % d’augmentation depuis le début d’année), la réforme des retraites, entraîneront for­cé­ment des con­séquences sur notre min­istère, et son protocole.

La CFDT a rap­pelé qu’il fal­lait que les per­son­nels civils de la Gen­darmerie soient par­faite­ment inté­grés, car ils ont large­ment prouvé qu’ils méri­taient toute leur place dans l’institution. Du chemin reste à faire pour y arriver. La réforme des CSAG et la mise en place des « greffiers » n’est pas de nature à nous rassurer.

Ouvert au dia­logue, répon­dant à toutes les ques­tions, le min­istre annonce sa volonté d’une présence ren­for­cée sur la voie publique des forces de l’ordre (dou­ble­ment d’ici 2030), mais des ques­tions demeurent pour les per­son­nels civils.

La CFDT souhaite que ce Min­istre con­tinue à pren­dre en compte les per­son­nels civils de la Gen­darmerie. Il a su anticiper les dif­fi­cultés à venir par une demande de ral­longe budgé­taire con­séquente (15 mil­liards sur 5 ans). Sera-​t-​elle suff­isante ? … Nous atten­dons les prochains rendez-​vous de pro­gram­ma­tion budgétaire.

De prochaines bilatérales per­me­t­tront à la CFDT de con­tin­uer à porter la voix des per­son­nels civils de la Gendarmerie.

Paris, le 31 mai 2022