Porte-voix blanc-petit gif

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS

Ce vrai/​faux, rédigé par la CFDT Fonc­tion publique, dans le cadre de la cam­pagne élec­torale, reprend, sous forme d’affirmations, des infor­ma­tions sur la rémunéra­tion et le pou­voir d’achat ainsi que les posi­tions et reven­di­ca­tions CFDT. Il vous aidera à créer une rela­tion priv­ilégiée avec les agents pour expliciter les posi­tions de la CFDT.

Pour mieux com­pren­dre les enjeux de la négo­ci­a­tion sur les rémunéra­tions et le pou­voir d’achat des fonc­tion­naires et des contractuels

Dès 1983, le statut général de la Fonc­tion publique prévoy­ait que «les organ­i­sa­tions syn­di­cales de fonc­tion­naires ont qual­ité pour con­duire au niveau national avec le Gou­verne­ment des négo­ci­a­tions préal­ables à l’évolution de la déter­mi­na­tion des rémunérations…».

En 2022, le champ de cette négo­ci­a­tion con­cerne, entre autres thé­ma­tiques, le déroule­ment des car­rières et la pro­mo­tion pro­fes­sion­nelle, l’intéressement col­lec­tif et les modal­ités de mise en œuvre de poli­tiques indem­ni­taires, l’action sociale et la pro­tec­tion com­plé­men­taire… Tous ces sujets qui ont trait directe­ment ou indi­recte­ment aux rémunéra­tions et au pou­voir d’achat.

Toute­fois, et la CFDT le regrette, la rémunéra­tion ne relève pas d’une logique de négo­ci­a­tion col­lec­tive oblig­a­toire, comme c’est le cas dans le secteur privé.

Pour autant, cela n’empêche pas la CFDT de porter des reven­di­ca­tions nom­breuses, sur des mesures générales (notam­ment une aug­men­ta­tion sig­ni­fica­tive de la valeur du point), ou des mesures ciblées, qui per­me­t­tent d’améliorer la sit­u­a­tion des agentes et agents aux plus basses rémunéra­tions, celle des femmes, ou encore celle des agentes et agents aux métiers peu val­orisés (métiers du soin et de l’accompagnement, par exemple).

La CFDT con­struit et porte égale­ment des propo­si­tions visant à revoir en pro­fondeur les car­rières et les par­cours pro­fes­sion­nels, pour tous et toutes, tit­u­laires et contractuel·les. Ces propo­si­tions sont publiques, trans­par­entes, et ont été com­mu­niquées au Gou­verne­ment pour ali­menter les travaux et négo­ci­a­tions des prochains mois.