Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • SALAR­IAL 2018

    2018 est une année néga­tive pour le pou­voir d’achat dans la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point, rétab­lisse­ment du jour de carence, aug­men­ta­tion de la coti­sa­tion retraite, report du cal­en­drier PPCR, hausse de la CSG avec des modal­ités de com­pen­sa­tion dégres­sives de fait à compter de 2020..

    Nos reven­di­ca­tions
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS
Retraites_CFDT_02.09.2013
Le gou­verne­ment a rendu pub­lic son pro­jet de réforme des retraites. La CFDT s’est investie avec énergie dans la con­cer­ta­tion. Elle a fait des propo­si­tions con­crètes pour :

obtenir des mesures de justice pour celles et ceux qui sont victimes d’inégalités ;

empêcher la détérioration du pouvoir dachat des actifs et des retraités ;

consolider le financement du système par des mesures concernant les salariés du privé et du public afin que nous puissions tous,

en particulier les jeunes, reprendre confiance dans lavenir solidaire de nos retraites.

Avons–nous obtenu gain de cause ?

  • Sur les mesures de jus­tice, oui, c’est une évi­dence. Pour les femmes, les jeunes, pour ceux qui sont exposés aux travaux pénibles, les retraités mod­estes, les chômeurs, les per­son­nes hand­i­capées, il y a une amélio­ra­tion des situations.
  • La CFDT s’est opposée au recul de l’âge de départ, à la désin­dex­a­tion des pen­sions, à un allonge­ment rapide et trop élevé de la durée de coti­sa­tion, à l’augmentation de la CSG pour financer les retraites et aux mod­i­fi­a­tions des règles de cal­cul des pen­sions des fonctionnaires.
  • Mais il y a aussi des efforts demandés à tous : nous cotis­erons plus longtemps. Les coti­sa­tions patronales et salar­i­ales aug­menteront entre 2014 et 2017. Les pen­sions des retraités seront reval­orisées six mois plus tard. Ce sont les choix du gou­verne­ment, pas les nôtres. Mais les dif­fi­cultés finan­cières des régimes exi­gent de trou­ver des ressources. Et on vit plus longtemps à la retraite….

Au final, nom­bre de nos reven­di­ca­tions devi­en­nent réal­ité. Elles amélioreront la sit­uation de nombreuses personnes et nous sommes fiers de les avoir obtenues.


Les salariés exposés au tra­vail pénible

Un compte per­son­nel Péni­bil­ité sera créé en 2015 et per­me­t­tra à ceux qui tra­vail­lent dans le bruit, la nuit, avec des pro­duits dan­gereux pour leur santé de par­tir plus tôt à la retraite, ou de se for­mer pour se recon­ver­tir vers un emploi moins pénible.

C’est une grande con­quête sociale demandée par la CFDT depuis des années.

Les car­rières longues (ceux qui ont com­mencé à tra­vailler jeunes et peu­vent par­tir à 60 ans) sont améliorées par une meilleure prise en compte du chô­mage, de la mater­nité et de l’invalidité.

Les femmes en pri­or­ité toucheront à par­tir de 2020 une majo­ra­tion de pen­sion dès le pre­mier enfant, alors qu’elle était réservée aux par­ents de trois enfants et béné­fi­ci­ait aux hommes à 70 % ! La CFDT regrette que l’on attende 2020.

Les jeunes qui débu­tent leur car­rière par l’apprentissage ou l’alternance, pour­ront compter sur tous leurs trimestres d’apprentissage pour ouvrir leurs droits à la retraite. Cette mesure leur per­met de com­penser l’augmentation de la durée de cotisation.

Les pré­caires et temps par­tiels valid­eront plus rapi­de­ment des trimestres : dès 2014, la rémunéra­tion per­me­t­tant de valider un trimestre passe de 1 886 € à 1 414 € ; une mesure qui béné­fi­cie en pri­or­ité aux jeunes et aux femmes.

Le nom­bre de retraités mod­estes béné­fi­ciant du min­i­mum con­tribu­tif aug­mente, c’était une exi­gence de la CFDT.

Les poly-​pensionnés du régime général, du régime des salariés agri­coles et des indépen­dants ver­ront le cal­cul de leur retraite unifié, et donc pour beau­coup, leur pen­sion augmenter.

Les per­son­nes hand­i­capées et leurs aidants voient aussi leurs droits à la retraite net­te­ment améliorés.

Tous les futurs retraités dis­poseront d’un compte de retraite unique et y ver­ront plus clair sur leur future retraite.

Pour ce qui est du finance­ment, le gou­verne­ment aug­mente les coti­sa­tions, allonge la durée de coti­sa­tion et reporte de 6 mois la reval­ori­sa­tion des pen­sions. Sur ce dernier point, la CFDT exige que les bases pen­sions ne soient pas frap­pées. Encore une fois, la CFDT n’était pas deman­deuse, mais nous avons empêché des déci­sions plus injustes.

Les coti­sa­tions aug­menteront de 0,30 point en 2014 (0,15 pour les salariés ; 0,15 pour les employeurs) puis de 0,10 point par an jusqu’en 2017. Cela représente 2,15 € par mois pour un Smic en 2014.

La durée de coti­sa­tion con­tin­uera d’augmenter.

Pour un assuré né en

Durée de coti­sa­tion cor­re­spon­dant à une car­rière complète

Date de mise en œuvre

1955, 1956, 1957

41 ans et 2 trimestres

2017

1958, 1959, 1960

41 ans et 3 trimestres

2020

1961, 1962, 1963

42 ans

2023

1964, 1965, 1966

42 ans et 1 trimestre

2026

1967, 1968, 1969

42 ans et 2 trimestres

2029

1970, 1971, 1972

42 ans et 3 trimestres

2032

1973 et suivantes

43 ans

2035

LA LOI DOIT ÊTRE DÉBATTUE AU PARLEMENT.

LA CFDT RESTERA MOBIL­ISÉE POUR QUE LES AVANCÉES SOIENT CON­CRÉTISÉES.

DANS CETTE CON­CERTATION, LA CFDT NE S’EST CONTENTÉE

NI DE REGARDER LE TRAIN PASSER, NI DE COM­MENTER. ELLE A PROPOSÉ

ET OBTENU DE NOU­VEAUX DROITS POUR LES SALARIÉS.

VOUS VOUS FEREZ VOTRE OPIN­ION.

PARLEZ-​EN AVEC VOS LÉGUÉS CFDT. 4

NOUS AVONS OBTENU DES AVANCÉES PAR

LE DIALOGUE, CEST ÇA AUSSI LA COM­BAT­IV­ITÉ !

LA CFDT

S’ENGAGE POUR CHA­CUN AGIT POUR TOUS