Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • SALAR­IAL 2018

    2018 est une année néga­tive pour le pou­voir d’achat dans la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point, rétab­lisse­ment du jour de carence, aug­men­ta­tion de la coti­sa­tion retraite, report du cal­en­drier PPCR, hausse de la CSG avec des modal­ités de com­pen­sa­tion dégres­sives de fait à compter de 2020..

    Nos reven­di­ca­tions
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

Le cour­rier de réponse de la CFDT à Didier LALLE­MENT, préfet SG du min­istère de l’Intérieur, au sujet de l’affectation des lau­réats du con­cours ingénieurs des ser­vices tech­niques, ses­sion 2012.

Nous insis­tons tout par­ti­c­ulière­ment sur la façon dont le corps des tech­niques est traité.


Paris, le 6 sep­tem­bre 2013

Mon­sieur le secré­taire général,

Par let­tre du 20 juin 2013, nous avions attiré votre atten­tion sur la sit­u­a­tion des ingénieurs des ser­vices tech­niques recrutés dans le cadre du con­cours ouvert par arrêté du 6 août 2012 et qui n’étaient tou­jours pas nommés.

Le 31 juil­let 2013, vous nous répon­dez : «Compte tenu des con­traintes budgé­taires qui pèsent actuelle­ment sur le pro­gramme CPPI et afin de ne pas pro­poser aux lau­réats un nom­bre plus restreint de postes et créer un sen­ti­ment d’inégalité entre eux, j’ai souhaité dif­férer les nom­i­na­tions au 1er jan­vier 2014. »

Nous tenons à vous dire que cette réponse n’est pas sat­is­faisante et fait peu de cas des per­son­nes qui ont passé et réussi ce concours.

Nous vous rap­pelons que le con­cours externe d’ingénieur des ser­vices tech­niques n’est acces­si­ble qu’aux can­di­dats tit­u­laires d’un diplôme d’ingénieur, d’architecte ou d’un diplôme uni­ver­si­taire de troisième cycle, et qu’il se situe donc à un niveau supérieur à celui des attachés.

Nous vous rap­pelons en outre que le min­istère de l’intérieur éprouve depuis de nom­breuses années des dif­fi­cultés à recruter dans ce corps, mal­gré des besoins crois­sants. Cette dif­fi­culté l’avait d’ailleurs amené à attirer de nou­veaux can­di­dats grâce à la procé­dure du pré-​recrutement en école.

Autant dire que si vous main­tenez votre déci­sion, les recrute­ments à venir auront toutes les chances d’être infructueux.

Au-​delà de ce prob­lème, vous don­nez une fois de plus le sen­ti­ment aux per­son­nels tech­niques qu’ils sont traités comme quan­tité nég­lige­able, ce qu’atteste d’ailleurs la place qui leur est con­sen­tie dans le cadre des réor­gan­i­sa­tions du secré­tariat général et que nous avons dénon­cée lors du dernier comité tech­nique de centrale.

Aussi, nous vous deman­dons instam­ment de revenir sur votre déci­sion et d’affecter rapi­de­ment les lau­réats du con­cours de 2012.

Dans cette attente, nous vous pri­ons de croire, mon­sieur le secré­taire général, en l’expression de notre con­sid­éra­tion distinguée.

Mon­sieur Didier LALLEMENT

Préfet,

Secré­taire général du min­istère de l’intérieur

Louise-​Marie SIADOUS

Secré­taire générale du SMI-​CFDT

PS : Il nous a été expliqué que les postes gen­darmerie des SGAP étaient imputés sur le pro­gramme CPPI. Il nous sem­ble que ceci est tout à fait anor­mal et qu’ils devraient être imputés sur le pro­gramme police.


Vos représen­tants majori­taires en CAP des ingénieurs ST
François ROUIRE
Michel LE BLAN
Stéphane BIROLINI
Lau­rent PATIN
Julien VOLKA­ERT