Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • Signez la péti­tion
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • SALAR­IAL 2018

    2018 est une année néga­tive pour le pou­voir d’achat dans la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point, rétab­lisse­ment du jour de carence, aug­men­ta­tion de la coti­sa­tion retraite, report du cal­en­drier PPCR, hausse de la CSG avec des modal­ités de com­pen­sa­tion dégres­sives de fait à compter de 2020..

    Nos reven­di­ca­tions
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

image e form

Le 19 mai dernier, l’ensemble des organ­i­sa­tions syn­di­cales était con­vié à une journée de sen­si­bil­i­sa­tion organ­isée à la SDRF à Lognes et présidée par la sous-​directrice Mme Isabelle CHAUVENET-​FORIN.

Le pro­gramme se déroulait en 2 tables ron­des avec la par­tic­i­pa­tion de con­sul­tants extérieurs au min­istère et qui en matière de for­ma­tion appliquent en par­tie cette méth­ode au sein de leur entre­prise respec­tive (RATP – Agence de biomédecine)

Il est apparu au cours de la dis­cus­sion que la e-​formation per­me­t­tait de palier la dis­per­sion géo­graphique, l’hétérogénéité des per­son­nels deman­deurs et de con­duire à une acces­si­bil­ité plus impor­tante au plus grand nom­bre. Mais avant tout, il ne faut pas se cacher que l’un des enjeux majeurs de ces firmes est une opti­mi­sa­tion des coûts.

Pour le min­istère de l’intérieur, il s’agit de 55 000 agents env­i­ron à for­mer et la ques­tion cap­i­tale est de trou­ver « com­ment faire mieux et plus » et le développe­ment de l’e-formation pour­rait être un des atouts essentiels.

Le e-​learning existe déjà dans le cadre de la pré­pa­ra­tion aux con­cours et exa­m­ens pro­fes­sion­nels et pour la con­sti­tu­tion du RAEP. D’autres mod­ules devraient rapi­de­ment être pro­posés aux agents notam­ment dans le cadre de l’auto-évaluation.

Si le développe­ment de la e-​formation répond à notre sens à un besoin d’évolution néces­saire, il n’en demeure pas moins que nous avons lors de notre inter­ven­tion souligné qu’il ne fal­lait pas min­imiser l’importance de la for­ma­tion présen­tielle. Nous avons égale­ment évo­qué le fait qu’il était indis­pens­able que soient gom­mées les iné­gal­ités entre les dif­férents périmètres du min­istère et notam­ment en police nationale où les per­son­nels admin­is­trat­ifs ne sont pas tou­jours con­sid­érés comme pri­or­i­taires au regard de la for­ma­tion. Mme CHAUVENET-​FORIN a reconnu le bien-​fondé de cette requête.

A l’instar de ce qui a été fait dans les entre­prises par­tic­i­pantes, il a été retenu le principe de l’élaboration d’une charte afin de con­stru­ire un cadrage per­me­t­tant de fixer les bases et les lim­ites notam­ment dans le cadre du temps de tra­vail, avec pour con­di­tion fon­da­men­tale que l’e-formation soit par­tie inté­grante du temps de travail.

https://​efor​ma​tion​.sdrf​.drh​.interieur​.gouv​.fr/

Dans l’attente de la réor­gan­i­sa­tion de la SDRF qui sera soumise au prochain CTAC, Mme CHAUVENET-​FORIN, nous a invité à lui faire part de nos propo­si­tions en matière de e-​formation dans la per­spec­tive de la rédac­tion de la charte. Nous ne man­querons pas bien évidem­ment d’apporter notre contribution.