Porte-voix blanc-petit gif

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS


Face aux cri­tiques unanimes des organ­i­sa­tions syn­di­cales, le gou­verne­ment doit faire de nou­velles propo­si­tions le mardi 23 juil­let prochain.

Le 28 juin 2013, le gou­verne­ment a présenté aux organ­i­sa­tions syn­di­cales de la Fonc­tion publique ses propo­si­tions de nou­velles grilles applic­a­bles au 1er jan­vier 2014 et 2015.

Ces propo­si­tions s’inscrivent dans le cadre des mesures d’urgence et auront prob­a­ble­ment encore voca­tion à évoluer lors de la négo­ci­a­tion sur l’architecture statu­taire des caté­gories C, B et A qui devrait débuter fin 2013.

Suite aux deman­des for­mulées par les organ­i­sa­tions syn­di­cales, et notam­ment la CFDT, une nou­velle propo­si­tion de grilles a été présen­tée le mardi 9 juil­let lors d’une réu­nion tech­nique. La durée cumulée de la car­rière a été dimin­uée de 34 à 32 ans par la réduc­tion d’un an de la durée de cer­tains échelons.

Cette nou­velle grille applic­a­ble au 1er jan­vier 2014 et la dis­tri­b­u­tion au 1er jan­vier 2015 de 5 points d’indice sup­plé­men­taires pour tous les indices se traduit par une aug­men­ta­tion de 13 points d’indice (+ 60 € brut par mois) pour le pre­mier éch­e­lon de l’échelle 3 et 4, et de 32 points (+ 148 € brut par mois) pour le dernier éch­e­lon de l’échelle 6.

Un reclasse­ment insatisfaisant

Les nou­velles grilles peu­vent apporter des gains d’indice réels si, toute­fois, le reclasse­ment dans ces nou­velles grilles per­met aux agents C d’en prof­iter pleinement.

Les propo­si­tions de reclasse­ment ont été com­mu­niquées, en séance, aux organ­i­sa­tions syn­di­cales lors de la réu­nion tech­nique du mardi 9 juil­let comme doc­u­ments de travail.

La CFDT les a jugées immé­di­ate­ment « insuff­isantes », comme d’ailleurs l’ensemble des organ­i­sa­tions syn­di­cales. Outre le fait que la plu­part des agents reculerait d’un ou plusieurs éch­e­lons, le pas­sage aux nou­velles grilles provo­querait un nou­veau tasse­ment, surtout dans les débuts de grille, des agents ayant plusieurs années d’ancienneté voy­ant leur anci­en­neté acquise fon­dre par rap­port à leurs col­lègues récem­ment recrutés, pour un gain d’indice for­cé­ment plus faible.

Pour une amélio­ra­tion réelle de la grille indiciaire

La CFDT a donc fer­me­ment demandé à l’Administration de présen­ter de nou­veaux tableaux de reclasse­ment gom­mant ces injus­tices, con­sid­érant que les tableaux présen­tés le 9 juil­let sont caducs. La CFDT dif­fusera immé­di­ate­ment ces tableaux dès lors qu’elle se sera assurée de leur fiabilité.

La réu­nion devait avoir lieu le mardi 16 juil­let, elle a été repoussée au mardi 23 juillet.

La CFDT demeure vig­i­lante, elle a inter­pellé le niveau poli­tique de déci­sion pour obtenir de meilleures propositions.