Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • .

    .

    Envoyer
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

Paris, 25 novem­bre 2019

Mon­sieur le directeur,

Suite à la créa­tion du SAILMI le 1er sep­tem­bre 2019, des démé­nage­ments sont pro­gram­més entre les sites de Lumière et de Garance.

Il sem­blerait qu’à cette occa­sion la DEPAFI cherche de nou­veaux locaux, puisque nous avons appris incidem­ment qu’il était envis­agé de sup­primer sur le site de Garance la « tisanerie » com­mune à ce ser­vice et à la DCCRS afin de la trans­former en bureaux.

Nous sommes très sur­pris de n’en avoir pas été avisés, en par­ti­c­ulier dans le cadre du dernier CHSCT d’administration cen­trale qui s’est tenu le 14 octo­bre dernier.

Ce pro­jet nous amène à for­muler plusieurs remarques:

  • Il est INDIS­PENS­ABLE que les agents aient une vision pré­cise (micro-zoning+calendrier) de l’ensemble des démé­nage­ments prévus dans le cadre de la créa­tion du SAILMI. Pour ce faire, des plans doivent leur être présen­tés dans le cadre d’un CHSCT.
  • Il est INEN­VIS­AGE­ABLE de remet­tre en cause l’implantation des « espaces soci­aux de détente et de petite restau­ra­tion », encore appelés « tisaner­ies », qui ont été mis en place sur les sites de Lumière et de Garance, en con­cer­ta­tion avec les représen­tants des per­son­nels, pour les ren­dre plus accueil­lants et attractifs.

Il ne s’agit pas d’espaces dédiés à une direc­tion ou un ser­vice, mais d’espaces partagés, le principe étant qu’ils soient placés à prox­im­ité des agents présents sur les plateaux ou étages concernés.

Nous avons con­staté que les « tisaner­ies » étaient très fréquen­tées et que, soit par manque de temps, soit par manque de moyens, les agents étaient nom­breux à recourir à leurs instal­la­tions (frigo, micro-​onde, distributeurs,….).

Au-​delà du préju­dice subi, ces col­lègues prendraient très cer­taine­ment leurs repas à leur poste de tra­vail, ce qui, pour des raisons d’hygiène évi­dentes, n’est pas souhaitable.

Sup­primer ce lieu serait évidem­ment un sig­nal très négatif adressé aux agents du SAILMI mais, au-​delà, à l’ensemble des agents des sites de Lumière et de Garance.

Dans l’attente de votre retour, nous vous pri­ons de croire, Mon­sieur de directeur, en l’expression de notre sincère considération.

Mon­sieur Antoine GOBELET

Directeur de l’évaluation de la performance,

de l’achat, des finances et de l’immobilier

Louise-​Marie SIADOUS

Secré­taire générale du SMI-​CFDT


Le DEPAFI s’est engagé, une réu­nion devrait être organ­isée suite à notre cour­rier.