Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

Les annonces faites ce lundi 10 décem­bre par le Prési­dent de la République éveil­lent de légitimes inter­ro­ga­tions de la part des agents publics, qu’il s’agisse des ques­tions rel­a­tives au pou­voir d’achat ou, plus générale­ment, des inten­tions du Gou­verne­ment sur l’avenir de la Fonc­tion publique.

Mon­sieur le Ministre,

Un cer­tain nom­bre d’annonces ont été faites ce lundi 10 décem­bre par le Prési­dent de la République qui éveil­lent de légitimes inter­ro­ga­tions de la part des agents publics, qu’il s’agisse des ques­tions rel­a­tives au pou­voir d’achat ou, plus générale­ment, des inten­tions du Gou­verne­ment sur l’avenir de la Fonc­tion publique.

La CFDT Fonc­tions publiques appelle le Gou­verne­ment à être atten­tif aux attentes des agents publics que nous por­tons : ils deman­dent des mesures de jus­tice sociale, des mesures de sou­tien au pou­voir d’achat, des mesures de jus­tice fis­cale et des mesures de lutte con­tre le change­ment climatique.

La CFDT Fonc­tions publiques souhaite vous ren­con­trer prochaine­ment pour envis­ager toutes dis­po­si­tions qui doivent être rapi­de­ment mises en œuvre afin de mieux recon­naître le tra­vail des agents et leur investisse­ment quo­ti­dien plus que jamais indis­pens­ables à la sol­i­dar­ité, à la cohé­sion sociale et à la sécu­rité de notre pays.

La CFDT Fonc­tions publiques attend qu’une nou­velle phase de la con­cer­ta­tion « Refonder le con­trat social avec les agents publics » s’engage dans les prochaines semaines, en s’appuyant sur les inten­tions dévoilées du Gou­verne­ment quant au pro­jet de loi sur l’avenir de la Fonc­tion publique.

Enfin, la CFDT Fonc­tions publiques revendique qu’une négo­ci­a­tion soit ouverte rapi­de­ment sur les sujets relat­ifs à l’amélioration du pou­voir d’achat, des con­di­tions et de la qual­ité de vie au tra­vail dans la Fonc­tion publique.

Cette négo­ci­a­tion devra abor­der toutes les ques­tions sans tabou, parmi lesquelles celles de l’engagement –tou­jours non tenu– relatif à l’augmentation du pou­voir d’achat des agents publics, de la sup­pres­sion du jour de carence notam­ment pour les femmes enceintes, de la par­tic­i­pa­tion finan­cière des employeurs publics à la pro­tec­tion com­plé­men­taire en santé et prévoyance.

Dans l’attente d’une réponse atten­tive et pos­i­tive à nos propo­si­tions, je vous prie de recevoir, Mon­sieur le Min­istre, l’expression de mon pro­fond respect.

Mylène JACQUOT,

Secré­taire générale


L’ensemble des organ­i­sa­tions représen­ta­tives étaient réu­nies, ven­dredi 21 décem­bre 2018, par Olivier Dus­sopt à Bercy.

Deux mesures s’appliqueront aux agents :

  • la défis­cal­i­sa­tion des heures sup­plé­men­taires à compter du 1er jan­vier 2019. Cette mesure con­cern­era env­i­ron 1,5 mil­lions d’agents sur l’ensemble des trois ver­sants de la Fonc­tion publique.
  • la prime d’activité.

Une mesure con­cern­era les agents publics retraités : l’annulation de la hausse de la CSG pour les pen­sions de moins de 2 000 euros à compter du 1er jan­vier 2019, au besoin de manière rétroactive.

Olivier Dus­sopt a con­firmé que les mesures annon­cées lors du rendez-​vous salar­ial de 2018 s’appliqueront à compter du 1er jan­vier 2019. À ce pro­pos, la CFDT a rap­pelé que nom­bre de textes d’application man­quent encore et que cela ne peut que sus­citer mécon­tente­ments et inquiétudes.

Sur la pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire, Olivier Dus­sopt a con­firmé que les dis­cus­sions pour­raient s’ouvrir prochainement.

En fin de réu­nion, la CFDT a pris acte de l’absence d’ouverture sur la prime excep­tion­nelle, a pris acte de l’absence de réponse sur l’ouverture de dis­cus­sions salar­i­ales début 2019. Prochaine­ment, notre organ­i­sa­tion exam­in­era la sit­u­a­tion de la Fonc­tion publique et de l’ensemble de ses champs pro­fes­sion­nels avant de décider des modal­ités les plus appro­priées dans la péri­ode pour obtenir l’ouverture de ces dis­cus­sions salar­i­ales que nous sommes nom­breux à demander.