Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • SALAR­IAL 2018

    2018 est une année néga­tive pour le pou­voir d’achat dans la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point, rétab­lisse­ment du jour de carence, aug­men­ta­tion de la coti­sa­tion retraite, report du cal­en­drier PPCR, hausse de la CSG avec des modal­ités de com­pen­sa­tion dégres­sives de fait à compter de 2020..

    Nos reven­di­ca­tions
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

PPCR et RIF­SEEP : la CFDT fait salle comble à la pré­fec­ture de région d’Ile-de-France, ven­dredi 3 mars 2017, pour deux heures men­su­elles d’information

Le syn­di­cat CFDT du min­istère de l’Intérieur con­duit par sa secré­taire générale, Louise-​Marie SIADOUS, a organ­isé à la pré­fec­ture de région d’Ile-de-France, ven­dredi 3 mars, une réu­nion d’information sur le pro­to­cole « par­cours pro­fes­sion­nels, car­rières et rémunéra­tions » (PPCR) et le « régime indem­ni­taire lié aux fonc­tions, aux sujé­tions, à l’expertise et à l’engagement pro­fes­sion­nel » (RIFSEEP).

C’est dans une ambiance atten­tive et studieuse que cet échange a per­mis d’établir un triple constat :

  1. D’abord, les agents sont très deman­deurs d’éclaircissements sur les dis­po­si­tions de plus en plus com­plexes qui s’imposent à eux sans qu’ils soient en mesure d’en décrypter le sens et les effets. C’est à cet égard que la CFDT renou­vellera ce type de réu­nion aussi sou­vent que néces­saire sur les grands sujets sociaux.
  1. Ensuite, PPCR doit néces­saire­ment être pro­longé pour com­penser des années de perte de pou­voir d’achat. Trans­fert des primes en points, reval­ori­sa­tion des grilles, très légère aug­men­ta­tion du point d’indice déjà rognée par l’augmentation des coti­sa­tions retraite,… en appor­tant quelques légères amélio­ra­tions à la sit­u­a­tion des agents, PPCR va dans le bon sens. Mais cela reste très en dessous des attentes des agents et des reven­di­ca­tions de la CFDT et ne peut être con­sid­éré comme une fin en soi.
  1. Enfin, le RIF­SEEP, entré en vigueur le 1er jan­vier 2016 au min­istère de l’intérieur et dans les pré­fec­tures pour les corps admin­is­trat­ifs, est une usine à gaz, injuste et con­tre­pro­duc­tive. Une réforme imposée et bâclée, une indi­vid­u­al­i­sa­tion des rémunéra­tions désor­mais détachées du grade, des classe­ments de groupes ubuesques,… c’est à une aggra­va­tion des dis­par­ités exis­tantes entre les agents que l’on assiste. Alors que tous les syn­di­cats, dont la CFDT, ont voté con­tre le RIF­SEEP (à l’exception de la seule CGC), un con­stat s’impose : l’incompréhension reste générale et nous n’en sommes qu’au début. C’est pourquoi la CFDT du min­istère de l’Intérieur con­tinue de deman­der la sup­pres­sion du RIFSEEP.

Un grand merci à toute l’équipe locale de la CFDT de la pré­fec­ture de la région d’Ile-de-France pour l’organisation de cette réu­nion et son investisse­ment con­stant au ser­vice des agents.