Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • SALAR­IAL 2018

    2018 est une année néga­tive pour le pou­voir d’achat dans la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point, rétab­lisse­ment du jour de carence, aug­men­ta­tion de la coti­sa­tion retraite, report du cal­en­drier PPCR, hausse de la CSG avec des modal­ités de com­pen­sa­tion dégres­sives de fait à compter de 2020..

    Nos reven­di­ca­tions
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

CTpref.13.06.2016CHSCT Spé­cial des Pré­fec­turesPrefecture
du Lundi 13 juin 2016
Le Comité Hygiène, Santé et Con­di­tions de Tra­vail s’est réuni le lundi 13 juin 2016 sous la prési­dence de M. Stanis­las BOUR­RON, Directeur des Ressources Humaines du Min­istère. L’ordre du jour por­tait sur les points suivants :

  • Le rap­port d’activité très attendu de l’Inspection Santé et Sécu­rité au Tra­vail au titre de l’année 2015,
  • Le rap­port d’activité du ser­vice social au titre de l’année 2015,
  • Un point d’étape sur la préven­tion des risques psy­choso­ci­aux (à la demande de la CFDT),
  • Le tra­di­tion­nel tableau de suivi des engagements,
  • Une infor­ma­tion sur le Plan Pré­fec­ture Nou­velle Génération.

La CFDT regrette que les doc­u­ments relat­ifs au bilan santé, sécu­rité au tra­vail, aux risques psy­choso­ci­aux et au PPNG aient fait l’objet d’une sim­ple com­mu­ni­ca­tion orale… pri­vant ainsi nos représen­tants des élé­ments néces­saires à l’exercice de leur man­dat dans des con­di­tions cor­rectes. Dans le con­texte des nom­breuses réformes qui s’empilent et se chevauchent actuelle­ment sur le périmètre des pré­fec­tures nous sommes con­scients de la lour­deur des tâches qui incombent à nos col­lègues du min­istère, dont nous salu­ons la qual­ité d’engagement pro­fes­sion­nel (nous l’avons con­staté à diverses reprises), mais il nous sem­ble que c’est un très mau­vais sig­nal adressé aux admin­is­tra­tions locales en ter­mes de dia­logue social et d’impact sur un fonc­tion­nement cohérent des CHSCT locaux.