Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS


Une délé­ga­tion CFDT Gen­darmerie a été reçue en bilatérale, ce lundi 31 août 2020 par le Min­istre de l’Intérieur. Le directeur de la Gen­darmerie était présent à ce rendez-​vous.

NOU­VEAU MINISTREPREMIER CONTACT !

La CFDT Gen­darmerie s’est félic­itée de cette pre­mière bilatérale avec le Min­istre de l’intérieur, elle a pu évo­quer directe­ment les sujets qui préoc­cu­pent les agents. Les points abor­dés ont porté sur la con­di­tion des per­son­nels civils bien entendu, mais aussi sur les déci­sions d’organisation qui pour­raient, selon la CFDT Gen­darmerie, nuire à l’exercice des mis­sions et donc à l’emploi et à la qual­ité de vie au travail :

La CFDT Gen­darmerie a demandé un repyra­midage des postes des per­son­nels civils, avec plus de postes de Caté­gories A ou B. Cette mesure per­me­t­trait de recon­naître la réelle tech­nic­ité de nom­breuses fonc­tions et d’avoir de vraies per­spec­tives de car­rière au sein de l’institution. Cela serait en cohérence avec la volonté énon­cée de la Gen­darmerie de dévelop­per la place du per­son­nel civil dans son institution.

La CFDT Gen­darmerie s’est exprimée sur la ges­tion des con­tractuels en con­trats cours, en dénonçant, à nou­veau, la sit­u­a­tion de ces tra­vailleurs dont la résorp­tion de la pré­car­ité se heurte aujourd’hui à des imbroglios admin­is­trat­ifs intolérables : La DRH du MININT nous annonce qu’une délé­ga­tion devrait très prochaine­ment être mise en place (niveau région) afin de faciliter au niveau local la ges­tion des contractuels.

La CFDT Gen­darmerie a rap­pelé son intérêt pour le télé­tra­vail, qui a fait ses preuves pen­dant la pandémie. C’est une forme d’organisation du tra­vail mod­erne, écologique et en adéqua­tion avec la QVT.

  • Le port du masque c’est bien, le télé­tra­vail c’est mieux ! » Le Min­istre de l’Intérieur se dit favor­able au développe­ment du télé­tra­vail. Une étude sur le sujet est en cours.

La CFDT Gen­darmerie a demandé plus de dia­logue et de trans­parence sur les sujets de POL­EFF*, du Livre Blanc sur la Sécu­rité Intérieure, les sub­sti­tu­tions de postes, et un retex COVID 19. Le Min­istre a indiqué que tous les sujets seraient évo­qués en con­cer­ta­tion, et le Directeur de la Gen­darmerie a indiqué qu’il verra les avec les organ­i­sa­tions syn­di­cales à l’automne.

La CFDT Gen­darmerie dénonce la perte pro­gres­sive des ser­vices du sou­tien de la Gen­darmerie (CSAG*, CNSL*…) qui ten­dent à être récupérés par le SGAMI*. Nous dénonçons un manque de dia­logue sur ces transferts.

La CFDT Gen­darmerie con­sid­ère que les ser­vices de sou­tien doivent rester sous le com­man­de­ment gen­darmerie. La mutu­al­i­sa­tion des sou­tiens au sein du min­istère n’est pas un sujet tabou, mais pour l’instant le ter­rain n’est pas mûr et les risques sont grands.

Ces ser­vices ont totale­ment assuré leur rôle de sou­tien opéra­tionnel lors de la crise du Covid 19.

Cette bilatérale min­istérielle, inédite dans sa forme, a per­mis d’instaurer un vrai dia­logue et le min­istre a sem­blé à l’écoute de nos préoc­cu­pa­tions. Il nous a pro­posé de nous revoir tous les 6 mois, et c’est avec plaisir que nous avons accepté le principe de ces ren­con­tres régulières, prop­ices à la reven­di­ca­tion mais aussi au bilan des actions entre­prises entre deux réunions.

La délé­ga­tion CFDT Gen­darmerie était com­posée des élus du comité tech­nique en gen­darmerie, Karine WOLCK et Christophe BADOLLE et du secré­taire national en charge de la gen­darmerie à la CFDT défense, Albert CORBEL.

*Cen­tre de Sou­tien Auto­mo­bile de la Gen­darmerie (CSAG)

*Cen­tre national de sou­tien logis­tique de la gen­darmerie nationale (CNSL)

  • Poli­tique des Effec­tifs (POLEFF)
  • SGAMI (Secré­tariat Général par L’Administration du Min­istère de l’Intérieur)