Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

Bilatérale avec la DRH du MININT

La CFDT Gen­darmerie a été reçue par Madame Lau­rence MEZIN nou­velle Direc­trice des Ressources Humaines du Min­istère de l’Intérieur.

Cette bilatérale été un moment très con­struc­tif où nous avons pu échanger sur la spé­ci­ficité des per­son­nels civils de la Gendarmerie.

Les prin­ci­pales reven­di­ca­tions et sujets abor­dés par la CFDT ont été :

Le prob­lème de posi­tion­nement, de recon­nais­sance, d’attractivité et de par­cours de car­rières des per­son­nels civils de la Gen­darmerie, avec une cul­ture mil­i­taire et une mix­ité de statut très fortes qui nuisent à une par­faite inté­gra­tion. La direc­trice, tout en con­sid­érant que la Gen­darmerie a fait des pro­grès, recon­nait qu’un tra­vail reste à faire avec la DPMGN sur la ges­tion des civils.

Le MININT a iden­ti­fié un prob­lème général d’attractivité. Il est car­ac­térisé sur cer­tains périmètres (comme la Gen­darmerie), sur des zones géo­graphiques, ou sur des métiers (SSIC, Restau­ra­tion, mécani­ciens auto). Un gros effort doit être fait là aussi, afin de pro­mou­voir la diver­sité des métiers dans la diver­sité des périmètres.

La CFDT Gen­darmerie avait demandé un bilan des avance­ments des agents tech­niques de la Gen­darmerie. Pour la DRH, il n’y a pas de prob­lème par­ti­c­ulier sur les trois dernières années, la CFDT Gen­darmerie n’a pas du tout la même analyse avec une vision cat­a­strophique sur les 10 dernières années. Un point plus pré­cis va être fait.

La délé­ga­tion CFDT a aussi évo­qué l’absence de plan de for­ma­tion pro­pre aux agents civils de la gen­darmerie. La direc­trice men­tionne le plan national de for­ma­tion pour les per­son­nels des SGAMI et indique que les mes­sages sont passés au niveau local pour que le per­son­nel de la gen­darmerie soit pleine­ment inté­gré. Selon la CFDT il manque tou­jours les approches aux métiers spé­ci­fiques de la gen­darmerie. La direc­trice des ressources humaines nous assure du suivi de ce prob­lème par ses ser­vices, elle y voit en effet un levier pour l’attractivité de l’institution.

De la même manière, la CFDT déplore que les épreuves des exa­m­ens pros et con­cours (sujets et pré­pa­ra­tions) soient encore majori­taire­ment ori­en­tées sur les mis­sions des pré­fec­tures, désa­van­tageant de fait les per­son­nels de la gendarmerie.

La CFDT Gen­darmerie a demandé un accom­pa­g­ne­ment per­son­nal­isé et par­ti­c­ulier pour les per­son­nels qui seraient impactés par la restruc­tura­tion lors de la fusion des 2 régions gen­darmerie de Normandie.

Nous avons égale­ment souhaité être con­sultés dans le cadre de l’écriture du livre blanc sur la sécu­rité intérieure.

Les prob­lèmes ren­con­trés avec MOBI MI sont réso­lus, des sou­p­lesses ont été accordées lors de la dernière cam­pagne de mobil­ité. En ce qui con­cerne Dia­logue 2, une phase de reprise de tous les dossiers par les SGAMI est en cours pour fia­biliser les données.

En con­clu­sion, cette bilatérale a été un vrai moment d’échange, franc et direct, sans langue de bois avec une direc­trice à l’écoute de nos préoc­cu­pa­tions. Con­sciente des dif­fi­cultés ren­con­trées, elle sem­ble résolue à faire évoluer les choses.

La CFDT Gen­darmerie prend acte et suivra avec atten­tion les mesures et déci­sions qui seront prises.

La CFDT était représen­tée par Albert Cor­bel et Christophe Badolle.

Paris, le 22 jan­vier 2020