Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • .

    .

    Envoyer
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

Déc­la­ra­tion liminaire

Comité Tech­nique Gendarmerie

28 novem­bre 2019

Mon­sieur le Prési­dent, mes­dames, messieurs,

La CFDT Gen­darmerie com­mencera cette déc­la­ra­tion lim­i­naire en salu­ant et félic­i­tant le nou­veau Directeur et le nou­veau Major Général. Nous tenons égale­ment à remercier le Général Lizurey dont nous avons appré­cié la capac­ité de dia­loguer directe­ment dans un esprit de con­cer­ta­tion con­struc­tive. Nous espérons, avec son suc­cesseur, con­tin­uer ce dia­logue social direct, respon­s­able et réaliste.

Cepen­dant, la CFDT Gen­darmerie souhaite que soient for­mal­isés plus de rendez-​vous avec la direc­tion pour, non seule­ment évo­quer les prob­lèmes des per­son­nels civils, mais aussi faire en sorte que des solu­tions soient mises en œuvre.

En effet, les seules réu­nions formelles sont aujourd’hui les comités tech­niques et leurs réu­nions bilatérales de pré­pa­ra­tion. Lors de ces dernières, nous sommes som­més de rester dans le cadre strict des ordres du jours des CT. Notre parole est muselée et limitée

  • des avis sans con­séquence sur des ques­tions d’organisation assez éloignées des prob­lèmes des agents. C’est dire que la con­di­tion des per­son­nels civils n’est pas près de s’améliorer !

Prenons un exem­ple : actuelle­ment, les écoles et ses agents sont en sur­croît de tra­vail et son plan de charge prévi­sion­nel explose en fin d’année pour la rai­son budgé­taire. Cette dernière oblige les sec­tions BGP (Bureau Ges­tion des Per­son­nels) à tra­vailler en urgence pour la mise en place en GED (Ges­tion Elec­tron­ique des Doc­u­ments). Tous les ser­vices de sou­tien dans les écoles sont au bord de l’explosion ! Quand est-​ce que la gen­darmerie pren­dra en compte le côté humain et ses con­di­tions de tra­vail et pas le seule­ment la réal­i­sa­tion de la rai­son budgétaire ?

Autres exem­ples :

  • Que dire aussi de l’annonce sans ménage­ment par la direc­tion de la gen­darmerie lors du sémi­naire Santé Sécu­rité au Tra­vail, du rem­place­ment de nos per­son­nels en place dans ces sec­tions, par des officiers commissionnés ?
  • La réforme ter­ri­to­ri­ale insti­tu­ant une réduc­tion de 22 à 13 régions et pour laque­lle nous n’avons pas d’information, ce qui créée une nou­velle fois des inquié­tudes auprès des agents.
  • La recon­nais­sance et le posi­tion­nement des per­son­nels civils dans les cen­tres de sou­tien auto­mo­bile de la gen­darmerie (CSAG) par exem­ple, mais un peu partout en définitive.
  • etc.

Les per­son­nels civils en Gen­darmerie se sen­tent moins bien lotis que les autres per­son­nels du min­istère de l’intérieur, par exem­ple pour l’avancement pour les agents tech­niques, pour la prime de résul­tats excep­tion­nels (PRE) col­lec­tive (qu’ils n’ont pas) ou égale­ment pour l’attribution de la NBI des postes à respon­s­abil­ité. Il se sen­tent égale­ment lésés par rap­port à leurs col­lègues gen­darmes, pour cer­taines des mesures sociales, caté­gorielles ou indi­ci­aires dont ils ne béné­fi­cient pas. Vos pré­ci­sions sont atten­dues sur ces sujets.

La CFDT Gen­darmerie dénonce égale­ment la mise en place du sys­tème « MOBI-​MI » (Mobilité-​Ministère Intérieur) : rien de pire que de met­tre en place un logi­ciel qui ne marche pas en pleine cam­pagne de mobil­ité ! Et que dire alors du logi­ciel de ges­tion « Dia­logue 2 » ? Prob­lèmes de pub­li­ca­tions des listes des agents pou­vant pré­ten­dre à l’avancement de grade, impos­si­bil­ité de fia­biliser les listes des pos­tu­lants aux dif­férents grades, un réel préju­dice pour les agents !

Il existe en Gen­darmerie un savoir-​faire avec des logi­ciels comme Ago­rah ou Clep­sy­dre, dont le min­istère de l’intérieur pour­rait peut-​être s’inspirer.

La CFDT Gen­darmerie con­tin­uera à écouter et défendre les agents en toute trans­parence, et con­tin­uera à faire des propo­si­tions afin de con­stru­ire ensem­ble notre futur, même si ce n’est pas tou­jours facile, car par­fois le spec­tre de la dis­crim­i­na­tion syn­di­cale se fait ressentir.

Nous vous remer­cions pour votre attention.

Paris, le 28 novem­bre 2019