Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • SALAR­IAL 2018

    2018 est une année néga­tive pour le pou­voir d’achat dans la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point, rétab­lisse­ment du jour de carence, aug­men­ta­tion de la coti­sa­tion retraite, report du cal­en­drier PPCR, hausse de la CSG avec des modal­ités de com­pen­sa­tion dégres­sives de fait à compter de 2020..

    Nos reven­di­ca­tions
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

Déc­la­ra­tion liminaire

Comité Tech­nique Gendarmerie

07 mars 2017

Mon­sieur le Prési­dent, Mes­dames, Messieurs,

La CFDT com­mencera par saluer l’ébauche d’une mise en place d’une poli­tique sociale par notre nou­veau directeur dans cette insti­tu­tion. Nous tenons aussi à souligner la volonté et l’engagement de cette direc­tion pour faire évoluer cette « Mai­son » dans un dia­logue con­struc­tif et trans­par­ent, qui nous l’espérons, ne pourra que porter ses fruits à ter­mes. Encore faudrait-​il que ces engage­ments soient partagés à tous les niveaux hiérar­chiques, pour preuve en local où le dia­logue interne est loin d’être parfait.

Nous con­sta­tons que dans de nom­breuses régions, cen­tres et écoles ne dia­loguent tou­jours pas avec nos représen­tants, mal­gré les derniers rap­pels énon­cés au mois de juin et février, à l’ensemble des respon­s­ables de la Gendarmerie.

Faut-​il y voir une rela­tion de cause à effet pour les prob­lèmes suiv­ants, à savoir par exem­ple, les retours CREP, les inté­gra­tions ? Le résul­tat n’est pas à la hau­teur d’une qual­ité de ser­vice tant exigée. Ce sont les agents qui en paient le prix.

Que dire alors de cer­tains dossiers ? La CFDT vous inter­pelle sur les élé­ments suivants :

Pour la énième fois, une absence con­stante d’avancement en Hors Caté­gorie est con­statée pour les Ouvri­ers de l’Etat. Quelle en est votre explication ?

Une absence rel­a­tive d’information existe à l’égard des agents de la part de l’administration pour la mise en place du PPCR, mesure phare et impor­tante, n’en déplaise à cer­tains ; rap­pelons juste que cette mesure agira directe­ment sur le déroule­ment de car­rières pro­fes­sion­nelles des agents. Quelle est votre explication ?

Un con­stat sur les trans­for­ma­tions de postes : les mil­i­taires dits caté­gorie B sont dans un sens rem­placés par des adjoints civils caté­gorie C et à l’inverse les per­son­nels civils caté­gories C rem­placés par des mil­i­taires caté­gorie B. Cherchez l’erreur !

De plus le Plan Annuel de Muta­tion (PAM) et le tableau d’avancement mon­trent encore que de nom­breux mil­i­taires restent en fin de compte sur leurs postes, mal­gré le Tableau des Effec­tifs Autorisés (TEA) imposé. Faut-​il penser que ce dernier ne soit en fin de compte réal­isé que pour les per­son­nels civils ?

La CFDT qual­i­fiera votre poli­tique sociale au regard des réponses et résul­tats con­crets apportés.

Nous vous remer­cions de votre attention.

Paris, le 07 mars 2017