Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS

Après avoir décidé le gel de la valeur du point d’indice, le min­istre en charge de l’action et des comptes publics et de la Fonc­tion publique, Gérald Dar­manin, a annoncé bru­tale­ment le rétab­lisse­ment du jour de carence qui avait déjà mon­tré toutes ses lim­ites lors d’une précé­dente ten­ta­tive entre 2011 et 2014.

Si on peut partager la néces­sité d’une maîtrise des dépenses publiques et de la dette, le focus sur des stéréo­types a pour effet de stig­ma­tiser les agents publics, en occul­tant leur con­tri­bu­tion à la richesse nationale dont on ne se sou­vient mal­heureuse­ment que lors de ter­ri­bles crises finan­cières ou d’événements dramatiques.

La CFDT Fonc­tions publiques appelle la fin des annonces inspirées par la Cour des Comptes afin de bâtir la con­fi­ance néces­saire pour un dia­logue social exigeant et transparent.

Il faut redonner aux agents de la Fonc­tion publique des per­spec­tives de car­rière à la hau­teur de leur tra­vail et de leur investisse­ment dans l’accomplissement de leurs mis­sions, chantier engagé par le pro­to­cole sur les car­rières et les rémunéra­tions qu’il con­vient de mener à son terme.

Il faut don­ner aux agents de la Fonc­tion publique la capac­ité d’organiser leur tra­vail au plus près du ter­rain. Ils sont les pre­miers à pou­voir l’améliorer.

Il faut per­me­t­tre aux agents publics un accès digne de ce nom à la préven­tion et aux soins en ouvrant une négo­ci­a­tion sur la par­tic­i­pa­tion finan­cière des employeurs à la pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire en matière de mal­adie et de prévoy­ance qui est aujourd’hui à des niveaux indigents.

La CFDT Fonc­tions publiques le redira au min­istre : les agents publics ne sont pas une vari­able d’ajustement budgé­taire. Con­stru­isons un dia­logue social à la hau­teur des enjeux et une ges­tion RH atten­tive et libérée des cal­en­dri­ers politiques.