Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS


REUNION HEB­DO­MADAIRE SG MI : COMPTE-​RENDU DU 8 JAN­VIER 2021

INTER­VEN­TION SG MI :

  • Sit­u­a­tion san­i­taire : ne s’améliore pas sur le plan national mais moins de cas con­statés au MI sur le périmètre SG
  • Compte-​épargne temps : mesures déroga­toires per­me­t­tant de porter à 70 jours le pla­fond des jours stockés et à 20 jours au lieu de 10 le dépôt des jours pour 2020 (voir notre info dédiée du 23 décem­bre dernier)
  • Con­gés : report des con­gés 2020 pos­si­ble jusqu’au 31 jan­vier 2021
  • Stratégie nationale vac­ci­na­tion COVID : per­son­nes frag­iles et plus de 75 ans pri­or­i­taires – per­son­nels soignants y com­pris inter­venants à domi­cile et pom­piers de plus de 50 ans égale­ment prioritaires
  • Vac­ci­na­tion au MI : demande portée par le MI auprès des autorités san­i­taires pour un accès pri­or­i­taire des per­son­nels PN et des ser­vices accueil du pub­lic des préfectures
  • Jour de carence : déci­sion de sup­pres­sion du jour de carence pour les agents posi­tifs à la COVID actée dans la loi de finance mod­i­fica­tive parue fin 2020 – le pro­jet de décret prévoit une appli­ca­tion à compter du 7 jan­vier 2021 jusqu’au 16 février 2021, date de la fin de l’état d’urgence san­i­taire – compte-​tenu de la sit­u­a­tion san­i­taire la péri­ode d’urgence pour­rait être pro­longée et l’application de la sup­pres­sion du jour de carence égale­ment : lors de l’examen du texte au Con­seil com­mun de la fonc­tion publique, l’ensemble des OS s’est abstenue en rai­son de la non rétroac­tiv­ité du dispositif.

INTER­VEN­TION DRHSTA­TIS­TIQUES SANITAIRES :

  • con­fir­ma­tion de la baisse des nou­veaux cas : 39 par rap­port 104 en décem­bre dernier
  • extinc­tion des 7 clus­ters con­statés en décem­bre dernier TELETRAVAIL :
  • télé­tra­vail : baisse sen­si­ble du nom­bre d’agents en télé­tra­vail 6302 au lieu de 6828 en décem­bre dernier et du nom­bre de jours moyens 2,2 au lieu de 2,3 en décem­bre dernier…sans autre expli­ca­tion que « c’est l’effet con­gés de fin d’année » !

Le SG du MI a rap­pelé que la règle est et doit demeurer sur tout le ter­ri­toire le télé­tra­vail à chaque fois qu’il est pos­si­ble : le MI a investi et con­tinue d’investir dans l’achat de matériels dédiés il est impératif que ceux-​ci soient util­isés avec l’accord de l’agent con­cerné bien sûr ! Un rap­pel va être con­duit en ce sens auprès des préfets.

IMPOR­TANT !!!

INTER­VEN­TION MEDECINE DE PREVENTION :

  • les chiffres en attes­tent : on assiste à une recrude­s­cence de la cir­cu­la­tion du virus et une aug­men­ta­tion des hospitalisations
  • les régions du Grand Est et d’une par­tie du Sud sont les plus touchées et les courbes ne s’infléchissent pas pour le moment
  • des vari­ants de la COVID70% de fois plus con­tagieux mais pas plus virulents

- ont été iden­ti­fiées en prove­nance de la Grande Bre­tagne et de l’Afrique du SUD mais infor­ma­tion à pren­dre au con­di­tion­nel : les experts pensent désor­mais que ce vari­ant était déjà présent en Italie au début 2020 ce qui expli­querait la très grande vitesse de con­ta­gion qu’ils ont connu

  • on ne con­nait pas encore l’effet des regroupe­ments famil­i­aux de fin d’année 2020 sur la pandémie
  • un sujet de vig­i­lance sur ces vari­ants : une con­t­a­m­i­na­tion plus rapide va mécanique­ment entraîner plus d’hospitalisations et sol­liciter sig­ni­fica­tive­ment les ser­vices de réanimation
  • la bonne nou­velle est que les dif­férents vac­cins sem­blent opérants y com­pris con­tre les variants
  • on ne sait pas à cette étape si les vac­cins ont un effet sur la con­ta­gion : on peut espérer quand même que les per­son­nes vac­cinées auront une charge virale moins impor­tante – comme pour les vac­cins des autres patholo­gies – et seront donc moins contagieuses
  • il est pré­con­isé de réserver les tests antigéniques pour les per­son­nes symp­to­ma­tiques : il y a trop de résul­tats faux négat­ifs ou faux posi­tifs pour les asymp­to­ma­tiques à l’usage et il est préférable – en l’absence de symp­tôme – de pra­ti­quer des tests PCR
  • des cen­tres de vac­ci­na­tion vont être ouverts prochaine­ment afin de per­me­t­tre une prise en charge plus rapide des publics pri­or­i­taires : dans chaque cen­tre des médecins seront présents et un ques­tion­naire sera remis à chaque patient avant injec­tion vac­ci­nale lui deman­dant s’il est atteint d’une patholo­gie chronique, s’il suit un traite­ment spé­ci­fique etc…
  • l’organisation du déploiement des cen­tres de vac­ci­na­tion ne va pas de soi : la sit­u­a­tion san­i­taire étant très hétérogène sur le ter­ri­toire et ne néces­si­tant pas for­cé­ment le même type de réponse
  • l’arrivée des vac­cins con­ven­tion­nels – ne néces­si­tant pas de con­ser­va­tion à moins 70 degrés – per­me­t­tra d’élargir à toutes et tous la pos­si­bil­ité de se faire vac­ciner : les ser­vices de médecine de préven­tion – comme pour la grippe clas­sique – seront mobil­isés pour pra­ti­quer cette vac­ci­na­tion conventionnelle
  • il est impératif de con­tin­uer à favoriser le plus large­ment pos­si­ble le recours au télétravail
  • les gestes bar­rières et le port du masque doivent être main­tenus : il ne faut pas de relâchement