Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS


  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

Le Secré­taire Général du Gou­verne­ment Marc Guil­laume, a indiqué ce jour que la réforme de l’OTE n’était pas envis­age­able dans le con­texte actuel et que les réor­gan­i­sa­tions prévues en 2020 seraient repoussées au 1er jan­vier 2021.

Le mes­sage du SGG :

Les admin­is­tra­tions cen­trales et les ser­vices décon­cen­trés de l’État sont totale­ment mobil­isés pour faire face, grâce à l’engagement de tous les agents, à la crise san­i­taire que con­nait le pays. Dans ces cir­con­stances, il n’est pas aujourd’hui pos­si­ble que la réforme de l’organisation ter­ri­to­ri­ale de l’État soit menée dans des con­di­tions sat­is­faisantes. C’est pourquoi le Pre­mier min­istre a décidé que les réor­gan­i­sa­tions qui devaient inter­venir en juin 2020 sont reportées au 1er jan­vier 2021 afin que leur mise en œuvre s’effectue dans un con­texte appro­prié. Il con­vient d’en informer les organ­i­sa­tions syn­di­cales représen­ta­tives des per­son­nels concernés.

L’ UFFA-​CFDT avait écrit au Pre­mier min­istre le 17 mars pour obtenir ce report et a donc été entendue. »


L’UFFA-CFDT demande la sus­pen­sion des dif­férentes réformes et restruc­tura­tions liées à la Réforme de l’Organisation Ter­ri­to­ri­ale de l’État (OTE) et notam­ment la par­tie con­sacrée à la mise en place des Secré­tari­ats Généraux com­muns aux DDI et aux Préfectures.

Paris, le 17 mars 2020

Nos références :33/​2020/​MJ/​BL

Mon­sieur le Pre­mier Ministre,

La France vit une sit­u­a­tion inédite et excep­tion­nelle de par son ampleur et ses impacts sur la sécu­rité san­i­taire, l’activité économique et les activ­ités sociales.

Le fonc­tion­nement de nos insti­tu­tions est per­turbé, mais entière­ment tourné vers la ges­tion de la crise.

Le Prési­dent de la république a annoncé un cer­tain nom­bre de mesures indis­pens­ables à l’endiguement de l’épidémie, au main­tien de la péren­nité des entre­prises et à la préser­va­tion de nos ser­vices de santé.

Le secré­taire d’État auprès du min­istre de l’action et des comptes publics, Olivier Dus­sopt a réuni les organ­i­sa­tions syn­di­cales pour présen­ter l’application des recom­man­da­tions et des mesures à pren­dre dans l’ensemble des ser­vices publics.

Les agents des trois ver­sants sont en pre­mière ligne au ser­vice de nos conci­toyens et tout par­ti­c­ulière­ment ceux des ser­vices de santé les plus exposés dans la mise en œuvre des déci­sions du gouvernement.

Les ser­vices de l’État sont égale­ment mobil­isés au niveau cen­tral et déconcentré.

Dans ce con­texte et con­for­mé­ment à l’annonce du Prési­dent de la République, et compte tenu des dif­fi­cultés des admin­is­tra­tions à fonc­tion­ner nor­male­ment, l’UFFA-CFDT vous demande de sus­pendre les dif­férentes réformes et restruc­tura­tions liées à la Réforme de l’Organisation Ter­ri­to­ri­ale de l’État (OTE) et notam­ment la par­tie con­sacrée à la mise en place des Secré­tari­ats Généraux com­muns aux DDI et aux Préfectures.

En effet la réforme des SGC est dans la phase de pré-​positionnement des agents, en lien avec les pré­fig­u­ra­teurs. La plu­part des agents sont en télé­tra­vail ou directe­ment sur le ter­rain pour assurer les mis­sions indis­pens­ables à la con­ti­nu­ité de l’État. Ce n’est pas un con­texte favor­able pour pren­dre des déci­sions qui enga­gent l’avenir pro­fes­sion­nel. Nous vous deman­dons de repousser le cal­en­drier prévu pour la créa­tion des SGC d’au moins 6 mois.

Dans l’attente de votre réponse veuillez agréer, Mon­sieur le Pre­mier min­istre, l’expression de mes respectueuses salutations.

Mylène JACQUOT,

Secré­taire générale

Mon­sieur Édouard PHILIPPE Pre­mier min­istre — Hôtel Matignon 57 rue de Varenne — 75700 PARIS