Porte-voix blanc-petit gif

Logo Bandeau 2014

Syn­di­cat du Ministère

de l’Intérieur
S’ENGAGER POUR CHA­CUN
AGIR POUR TOUS
  • Pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire :

    La CFDT Fonc­tions publiques milite pour que tous les agents publics, fonc­tion­naires et con­tractuels, soient cou­verts en santé et en prévoy­ance et que la par­tic­i­pa­tion des employeurs soit au moins équiv­a­lente à celles des employeurs privés

    Ce que veut la CFDT
  • SALAR­IAL 2018

    2018 est une année néga­tive pour le pou­voir d’achat dans la Fonc­tion publique : gel de la valeur du point, rétab­lisse­ment du jour de carence, aug­men­ta­tion de la coti­sa­tion retraite, report du cal­en­drier PPCR, hausse de la CSG avec des modal­ités de com­pen­sa­tion dégres­sives de fait à compter de 2020..

    Nos reven­di­ca­tions
  • SMI CFDT

    Syn­di­cat du Min­istère de l’Intérieur

    Nous con­tac­ter
  • CFDT Fonc­tions publiques !

    POURQUOI LUT­TER CON­TRE LES DIS­CRIM­I­NA­TIONS

La CFDT refuse de jouer sur la peur des agents et de s’opposer par posture !

CAP 2022 : le bateau tangue…


La CFDT exige une vraie boussole !

Alors que le PPNG n’est pas même pas encore achevé, le gou­verne­ment ouvre une nou­velle réforme CAP 2022 et annonce qu’il veut « mod­erniser » le ser­vice public.

Mais parce que c’est l’intérêt des agents et des usagers

La CFDT rap­pelle au min­istre que :

Le statut n’est ni un priv­ilège ni un gadget

Il con­fère des droits mais aussi des devoirs au fonc­tion­naire qui en bénéficie,

Il garan­tit l’impartialité, l’homogénéité et la con­fi­den­tial­ité du traite­ment des dossiers des usagers,

Il par­ticipe à la péren­nité des mis­sions de l’Etat et à son égale présence sur le territoire.

La CFDT rap­pelle au min­istre que :

Sans les agents des pré­fec­tures, des sous-​préfectures et des CERT pas de cartes grises, pas de CNI Passe­ports, pas de per­mis de conduire,

Sans les agents des pré­fec­tures et des sous-​préfectures pas de con­trôle de légal­ité, pas de con­seil aux élus locaux, pas de ges­tion des crises,

Sans les agents des pré­fec­tures, des sous-​préfectures, des plate­formes et des juri­dic­tions admin­is­tra­tives pas d’accueil des étrangers, pas d’asile, pas de nat­u­ral­i­sa­tion, pas de carte de séjour, pas d’éloignement,

Sans les agents des pré­fec­tures et des sous-​préfectures pas de per­son­nel dans les rési­dences, pas de chauf­feur pour les préfets.

La CFDT rap­pelle au min­istre que :

OUI les agents des pré­fec­tures, des sous-​préfectures et des CERT ont le droit d’être respec­tés par leur employeur,

OUI les agents des pré­fec­tures, des sous-​préfectures et des CERT ont le droit d’être recon­nus pour leur engagement,

OUI les usagers, tous les usagers, même les usagers les plus frag­iles ont le droit d’avoir accès à un ser­vice pub­lic de prox­im­ité et de qualité.

OUI ! La CFDT se bat et con­tin­uera de se bat­tre pour un ser­vice pub­lic de prox­im­ité et de qual­ité pour les agents et pour les usagers.